Loupés & rattrapages

Les particuliers comme les professionnels peuvent être amenés à mettre les mains dans le cambouis pour réparer leur auto. Mais il arrive que tout ne se passe pas comme prévu...

Commençons avec un particulier qui a tenté de changer sa vanne EGR par ses propres moyens. Cette photo est parlante, pas besoin d'être féru de mécanique pour comprendre qu'il y a un problème...

Comme dirait Samantha : oups ! Dans ce genre de situation, mieux vaut laisser un professionnel s'occuper de ce genre d'opérations.

20181102_112255.jpg
20181102_113624.jpg
20181102_115651.jpg
20181102_115950.jpg

Cliquez sur les images pour les agrandir

Heureusement, rien n'est perdu. Dans un premier temps, il s'agit d'extraire la pièce. En effet, tant qu'elle est bloquée, nous ne pourrons pas avancer.

Ensuite, une fois la vanne retirée de son orifice, nous commençons par rectifier le plan de joint qui a été endommagé suite à cette tentative de sortie forcée. Il faut que la surface soit bien lisse pour que le joint face son office et que le tout soit étanche.

Mais s'il n'y avait que ça, ce serait trop beau ! Les filets de pas de vis ont également été endommagés dans cette opération sauvage. Nous allons donc faire le taraudage afin de pouvoir remonter le tout comme si rien ne s'était passé.

20181102_120802.jpg

Et voilà le résultat final ! La pièce a maintenant été changée, et cette fois-ci, dans les règles de l'art !

Moralité : n'hésitez pas à faire appel aux services d'un professionnel qualifié ! À vouloir économiser quelques sous, ce client a en réalité perdu beaucoup plus d'argent, car un tel rattrapage demande un temps non négligeable ! 

Mais... est-ce que les professionnels sont irréprochables pour autant ?

Malheureusement, certains professionnels ne sont pas très consciencieux... vous pensiez avoir l'esprit tranquille, et finalement, c'est tout le contraire ! Allez, pas de panique : réparons ça.

20190115_161009.jpg
20190117_093013.jpg
20190117_093028.jpg

Cliquez sur les images pour les agrandir

20190117_094109.jpg

Ce client s'était rendu dans un garage pour effectuer une vidange moteur. Opération basique s'il en est ! Et pourtant, le mécanicien qui s'est occupé de ça a réussi à abîmer le filetage du bouchon de vidange !

Comment arrive-t-on a un tel résultat ? Tout simplement en appliquant un couple de serrage trop important. Le filetage étant hors d'usage, la prochaine vidange va s'avérer compliquée. Nous estimons que le plus honteux dans cette histoire n'est pas tant le fait qu'un mécanicien ait fait ça : cela peut arriver et l'erreur est humaine. Encore faut-il l'assumer et ne pas laisser repartir le client !

Chez AP Workshop, soyez assurés que ce genre de mésaventure n'arrivera pas : nous sommes soigneux et consciencieux... tellement que nous rattrapons les erreurs de nos confrères !

Avant tout, nettoyons tout ça. Même si c'est sous l'auto, cela n'est pas présentable. Comme dit dans la section de rénovation des optiques : pensez à la revente ! Un acheteur potentiel vous demandant les photos du châssis et tombant là-dessus risque d'être refroidi !

Ensuite, nous allons faire le taraudage du filetage. Une fois cela fait, nous allons mettre en place un bouchon spécifique. En effet, le filetage a tellement été endommagé qu'il est impossible de remettre le bouchon d'origine... heureusement, rien n'est perdu et ce nouveau bouchon fera parfaitement l'affaire !

Et voilà le résultat final ! Le client est prêt à reprendre la route une fois la vidange effectuée... et ce coup-ci, il peut partir serein !